· 

Connaître l'ensoleillement de son jardin

Comment déterminer de degré d'ensoleillement des massifs de son jardin ?

Pour pouvoir chouchouter son jardin, il faut être en mesure de déterminer le niveau d'ensoleillement de son jardin. Chaque massif a son propre degré d'ensoleillement et le connaitre vous permettra de mieux comprendre le comportement de vos plantes et d'adapter vos nouvelles plantations.

Ça a l'air simple, dit comme cela, mais concrètement, sur le terrain, ce n'est pas toujours évident.

Vous trouverez dans cet article tous les éléments qui vous permettrons de déterminer facilement l'ensoleillement de votre jardin.

Les principes

<3h Ombre

<3h = Ombre

Entre 3 et 6h Mi-ombre ou Mi-soleil

Entre 3 et 6h = Mi-ombre ou Mi-soleil

>6h = Soleil

>6h = Soleil


Il existe plusieurs écoles pour classifier l'ensoleillement d'un espace de jardin.

La classification la plus couramment utilisée nous dit :

  • S'il y a plus de 6h de soleil direct, c'est un espace au soleil;
  • S'il y a entre 3h et 6h de soleil direct, c'est un espace de mi-ombre ou mi-soleil (chacun son expression 😉);
  • S'il y a moins de 3h de soleil direct, c'est un espace à l'ombre.

Mais attention, qui dit ombre ne veut pas dire sans lumière ! On évalue le soleil direct et non la luminosité.

 

Une autre façon de voir, un peu plus précise, distingue 5 catégories:

  • Plein soleil : l'espace est au soleil direct durant plus de 8h;
  • Ombre légère : l'espace est au soleil direct durant une bonne partie de la journée, avec parfois un peu d'ombre claire due aux arbres, par exemple;
  • Mi-ombre : environ 4h de soleil direct, le reste du temps à l'ombre claire des arbres;
  • Ombre: moins de 2h de soleil direct, le reste du temps à l'ombre claire d'arbres laissant passer la luminosité;
  • Ombre dense : jamais de soleil direct.

Les éléments qui jouent sur l'ensoleillement du jardin

L'exposition

Rose des vents - Image wikipedia
Rose des vents - Image wikipedia
  • Un massif exposé plein sud reçoit le soleil une grande partie de la journée et a donc tendance à être considéré comme un espace au soleil.
  • Un massif exposé plein nord reçoit peu le soleil et a donc plus de chance d'être à l'ombre.
  • Un massif exposé est ou ouest reçoit le soleil une partie seulement de la journée. Il sera donc rarement considéré comme au soleil.

Mais l'exposition est loin d'être suffisante pour déterminer l'ensoleillement du jardin car un massif peut être exposé plein sud, et avoir une rangée de grands arbres qui bloquent le soleil. il sera alors à l'ombre.


Vecteurs d'ombre

  • Les murs et constructions apportent une ombre dense sur les massifs car le soleil ne passe plus du tout.
  • Les arbres et arbustes persistants apportent une ombre relativement dense en fonction de leur feuillage.
  • Les arbres et arbustes caduques apportent une ombre relativement claire en fonction de leur feuillage.
Connaitre l'ensoleillement de son jardin - Vecteurs d'ombre : arbres et murs

La période de l'année

La période de l'année joue également fortement sur l'ensoleillement du jardin :

  • Hauteur de soleil : en été, le soleil est plus haut dans le ciel. Il est donc plus présent (moins limité par les 'obstacles') et les ombres portées sont plus courtes.
  • Météo : évidemment, en été, il y a plus de journées ensoleillées qu'en hiver... 😉
  • Saisons : en automne et en hiver, tous les arbres et arbustes caducs ont perdu leurs feuilles et laissent donc passer le soleil qu'ils cachent en été et au printemps.

Déterminer l'ensoleillement d'une zone de son jardin

Forts de tous ces éléments, comment déterminer l'ensoleillement de son jardin ?

Où observer ?

Commencez par déterminer les différents espaces qui vous semblent hommogènes en terme d'ensoleillement. Vous appliquerez ainsi vos observations sur chacun de ces espaces.

Quand observer ?

  • Idéalement, notez vos observation toute l'année, mais procédez plutôt en juin pour l'atelier 'ensoleillement de mon jardin'. A cette période, le soleil est à son point culminant , il y a plus de journées ensoleillées et les arbres et arbustes caducs ont leurs feuillage.
  • Par une journée ensoleillée : les ombres sont plus marquées et c'est plus agréable de rester longtemps dehors !

Comment faire ?

Méthode simple : pour chaque espace déterminé, posez-vous la question s'il est souvent au soleil ou non.

  • S'il vous semble au soleil une grande partie de la journée, notez-le comme un espace 'Soleil'
  • S'il vous semble à l'ombre une grande partie de la journée, notez-le comme un espace 'Ombre'
  • Si ce n'est pas évident, notez-le comme une espace mi-ombre ou mi-soleil
  • Affinez votre classification avec toutes vos observations (densité de l'ombre des arbres, exposition, ...)

Méthode par la mesure : sur une journée (de 8h à 21h), et pour chaque espace, notez chaque heure si l'espace est au soleil, à l'ombre ou un peu des 2. Compilez vos mesures pour déterminer l'ensoleillement général de chaque espace.

 

Pour le clin d'oeil, j'ai entendu parler de la méthode 'pétunia'. C'est une plante qui aime beaucoup le soleil. L'idée est donc d'en planter quelques-uns dans chaque espace à déterminer et d'observer leur comportement (en leur apportant bien sûr les soins adéquats en eau, sinon votre observation sera faussée) :

  • Ils sont en pleine forme et fleurissent beaucoup ? L'espace est 'Soleil'
  • Ils se portent bien mais fleurissent moyennement ? L'espace est 'Mi-ombre'
  • Ils végètent et fleurissent peu ? L'espace est 'Ombre'

Je n'ai jamais testé car je n'aime pas particulièrement cette plante. De plus, la méthode n'est valable que si votre terre est adaptée à la plante : légère et drainée. Ce n'est pas mon cas.

 

Comment utiliser ces observations ?

Répertorier le type d'ensoleillement de chaque espace de votre jardin est essentiel pour vous aider à l'embellir.

  • Choix des nouvelles plantes : en pépinière, l'exposition conseillée pour chaque plante (Soleil, Mi-ombre ou Ombre) est normalement toujours indiquée. Vous serez donc sûr de ne plus vous tromper et de donner toutes ses chances à votre nouvelle acquisition ! Dans cet article, vous trouverez par exemple des plantes pour l'ombre. 
  • Prendre soin des plantes déjà présentes dans votre jardin : vos observations vous permettrons certainement de comprendre pourquoi l'une d'elles fait grise-mine. Elle n'est tout simplement peut-être pas sur un ensoleillement adapté.
    • Trouvez-lui une nouvelle place !
    • Et si vous ne voulez pas la déplacer, utilisez vos observations pour améliorer ses conditions : couper une branche d'arbre qui fait beaucoup d'ombre, ou bien au contraire planter une petite grimpante pour en apporter un peu plus...
  • Prévoir la plantation d'un massif et son évolution dans le temps : un jeune arbre laissera certainement le massif à son pied au soleil alors que 5 ou 10 ans plus tard, le massif se retrouvera souvent à l'ombre. Vous pouvez donc anticiper cet évolution et prévoir le remplacement des plantes du massif par d'autre plus adaptées aux nouvelles conditions. Avec cet exemple, on touche du doigt l'étendue des éléments que doit considérer un concepteur de jardin au moment du choix des plantes et du dessin de plans de plantation...

Vous constatez rapidement que les plantes sont plus résistantes aux conditions difficiles, aux ravageurs et aux maladies si elles sont plantées sous un ensoleillement adapté.

Conclusion

Vous savez maintenant comment déterminer l'ensoleillement de votre jardin, ou, plus exactement, de chaque espace de votre jardin, en fonction de l'exposition et des vecteurs d'ombre.

Alors quelles sont vos constatations ? Avez-vous testé la méthode 'pétunia' ?

N'hésitez-pas à me poser vos questions en commentaire !

Pour aller plus loin...

Exemples de différentes jardinières selon l'exposition : "La nature à la rencontre des patients"

Crédit photos et dessins : Sandrine Tellier (sauf précision contraire en légende de photo)

🦊 Cet article vous a plu ? Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveautés ! 🦋

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Ariane (samedi, 16 mai 2020 07:28)

    Merci Sandrine pour cet article très détaillé ! Je découvre la methode petunia, et je suis bien d'accord, ce serait intéressant de le faire avec une autre plante � quand je plante, j'essaye également de voir où le soleil tape aux "heures chaudes" en été, c'est à dire entre 12h et 16h. Certaines espèces de mi ombre comme les érables japonais, ou les aromates supportent difficilement sans arrosage consequent