· 

Quelle est la meilleure couverture pour votre sol ?

Des gestes simples pour prendre soin de votre jardin et de la nature.

La nature n'aime pas le vide : dès qu'un bout de terre est à nu, une multitude de plantes viennent s'y installer. Le problème, c'est que ce ne sont pas toujours celles qui nous plaisent !

Mais plutôt que de lutter contre la nature, pourquoi ne pas l'accompagner pour le bien-être de tous ?

En lisant ces ligne, vous allez comprendre pourquoi il est important de garder des sols couverts, quelle est la meilleure couverture de sol et comment procéder.

Pourquoi couvrir votre sol ?

Les 4 principaux inconvénients d'un sol à nu

  1. La terre sèche très vite au soleil ce qui entraine plus d'arrosage et une terre difficile à travailler si l'on veut planter.
  2. Les phénomènes d'érosion s'intensifient car l'eau pénètre mal dans un sol sec non planté :
    • Le sol perd ses éléments nutritifs.
    • Des dégâts sont possibles à cause des eaux qui ruissellent.
  3. La terre refroidit très vite en hiver et les plantes alentour peuvent en pâtir.
  4. La place est libre pour les vagabondes ce qui vous donnera plus de travail si vous ne souhaitez pas les garder. Pourtant, elles sont souvent très jolies à y regarder de plus près... 😉

Les avantages d'un sol couvert

Une bonne couverture de sol pour avoir un beau jardin à l'instar d'"Elixir floral" du festival international des jardins de Chaumont sur Loire 2019

Une couverture de sol permet donc de :

  • Limiter les apports en eau nécessaires l'été ;
  • Conserver un sol vivant par la micro faune qui s'y installe et améliore ses qualités (grâce aux vers de terre notamment) ;
  • Protéger les racines de vos plantes des fortes gelées l'hiver ;
  • Apporter gite et couvert à toute la petite faune des jardins. Votre jardin devient un éden pour les passereaux, butineurs, hérissons... Autant d'auxiliaires pour vous aider à avoir un beau jardin en pleine santé ;
  • Avoir moins de vagabondes qui s'installent : à vous de faire votre tri !

Quelle couverture pour votre sol ?

Les solutions naturelles son multiples.

Le paillage qui se décompose avec le temps

Il s'agit de mettre une couche d'éléments végétaux sur le sol. Cette couche va se dégrader avec le temps (plus ou moins vite en fonction de la matière première utilisée) et ce faisant, va enrichir votre sol en éléments nutritifs.

Il en existe de nombreuses sortes : le meilleur sera le plus local possible !

  • Paille
  • Foin
  • Branches taillées broyées (on en trouve sous le nom de BRF dans le commerce)
  • Tonte d'herbe (en couche fine pour éviter le pourrissement si l'herbe n'a pas séché)
  • Feuilles mortes à l'automne
  • Paillages du commerce : cosses de cacao, lin, chanvre, plaquettes de différents bois,...)

Réservez les écorces de pin pour vos massifs de plantes de terre de bruyère car elles acidifient beaucoup le sol.

Le paillage minéral :

Graviers, petits galets, paillettes d'ardoise, ...

Attention tout de même à ce type de paillage en plein soleil car la pierre emmagasine la chaleur et la restitue aux plantes. Il faut des plantes adaptées.

Ma solution préférée, que je préconise à tous mes clients : les plantes couvre-sol

Elles ont tous les avantages du paillage et permettent en plus :

  • La pérennité de la couverture ;
  • Un meilleur gite pour la petite faune ;
  • Une infinité de possibilités d'associations avec les massifs en place ;
  • De marquer les saisons grâce à l'évolution des plantes.

Comment couvrir votre sol ?

Si vous avez choisi la solution des plantes couvre-sol, sélectionnez bien vos plantes en fonction de l'ensoleillement de la parcelle et du type de sol à cet endroit. Vous vous assurerez ainsi la longévité de vos plantes. Veillez également à planter au bon moment : je vous conseille d'attendre l'automne.

Je rédigerai bientôt un article dédié aux plantes couvre-sol : elles sont merveilleuses ! Mais vous trouverez déjà des informations sur leur mode de croissance dans cet article sur les types de plantes

 

Si vous optez pour le paillage, l'épaisseur de la couche varie de 5 cm pour les paillages les plus denses (cosse de cacao, paillette de lin, ...) à 10 cm pour les plus aérés (paille).

Veillez à ne pas enterrer le collet des plantes sous le paillage : il s'agit de la partie qui sort de terre. c'est un lieu d'échange important et l'enterrer risque d'étouffer votre plante.

 

Vous pouvez tout à fait mixer les méthodes : paillage en attendant de planter les couvre-sol; paillage autour des couvre-sol en attendant qu'elles s'étendent; paillage minéral à en endroit précis du jardin pour un décor particulier et couvre-sol ailleurs...

 

Bref, vous l'aurez compris, tout est possible, et toutes les méthodes sont bénéfiques pour votre jardin sauf les vilaines bâches en plastique qui sont une catastrophe écologique (elles se délitent très vite et se retrouvent en micro-particules de plastique dans la nature) en étant en plus contre-productives (tuent la terre et sa micro faune en l'empêchant de respirer, conserve dans ses plis des résidus organiques qui se décomposent et permettent aux vagabondent de germer au dessus de la bâche) !

Il fallait que ce soit dit ! 😉

Conclusion

La santé de votre terre n'a plus de secret pour vous : une bonne couverture de sol !

Et vous constaterez que mieux se porte votre terre, plus votre jardin est beau et moins vous vous fatiguez à en prendre soin. Une belle alchimie !

Quelle méthode allez-vous choisir pour commencer ?

Crédit photos et dessins : Sandrine Tellier (sauf précision contraire en légende de photo)

🦊 Cet article vous a plu ? Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des nouveautés ! 🦋

Écrire commentaire

Commentaires: 0